Availability: En Stock

dans la main de l’aube

Auteur: Gille Nicolas
ISBN: 978-2-84712-473-6

12,00

Dans la poésie de Nicolas Gille, l’apparent effacement de l’auteur (parfois bousculé d’ailleurs par les assauts d’un lyrisme douloureux) est le signe d’une âme élégante, qui a choisi la discrétion et la transparence, plutôt que le cri et l’exhibition. L’écriture, souveraine, allie l’audace du classicisme à la modernité des audaces. « S’élève alors comme un chant qui est souplesse et respiration d’une ligne sonore maintenue sur sa crête, un chant venu de la source, traversé par le souffle, un chant fruste, nu, qui s’apparente à un conciliabule que le monde, distraitement, opiniâtrement, entretient avec nous, chant que la nature tout entière nous glisse à l’oreille, entre deux silences, dans l’entre-deux du silence, dans la voix sans voix du vent. »
(N. G., « Postlude à la paix des choses »)
J.H.

Nicolas Gille est l’auteur de un ciel simple,
Prix Heredia 2012 de l’Académie Française

Catégories: ,

Description

si peu de brumes te suffisent
pour illimiter des voyages
entre ciel et mer qui se mêlent
Si peu de présences, si frêles –
des voiles, des ailes – ouvragent
l’étoffe du jour compromise
            (présences)

        oublie, oublie les soirs sévères
        saturés d’absolu, de vide
        Dans ce bol, dans ces mains, dépose
        tes fatigues, oh pas grand-chose
        va, rien de grave, mais solide
        et qui connaît son poids de terre
            (terre des fatigues)

Informations complémentaires

Poids 120 g
Format

13×21

Nombre de pages

100

Date de sortie

22/01/2016